Home > Société > Hausse des impôts à Clermont Auvergne Métropole : CPME et MEDEF s’insurgent

Hausse des impôts à Clermont Auvergne Métropole : CPME et MEDEF s’insurgent

augmentation des impôts à Clermont Auvergne Métropole

Partageons l'information !

La CPME et le MEDEF du Puy-de-Dôme ont rendu public une lettre à destination du Président de la Métropole, Olivier BIANCHI, ainsi qu’aux élus métropolitains. Dans cette lettre, les organisations patronales s’insurgent des hausses d’impôts qui doivent être votées ce vendredi 17 décembre. Elles demandent de repousser ces hausses d’impôts de deux ans.

Une hausse de la CFE de 19,4% à Clermont Auvergne Métropole

L’élément déclencheur de cette lettre est la hausse de 19,4% de la Cotisation Foncière des Entreprises qui est à l’ordre du jour du prochain conseil métropolitain, le vendredi 17 décembre. Dans leur lettre, la CPME et le MEDEF prennent deux exemples sur les conséquences de cette hausse :

  • 600 euros de coûts supplémentaires pour une très petite entreprise de services,
  • jusqu’à 20 000 euros pour une Entreprise de Taille Intermédiaire performante.

Les organisations patronales rappellent que le gouvernement a fait le choix de réduire les impôts de production des entreprises en cette période de pandémie. Ces baisses permettent, d’après les deux Présidents, de renforcer la compétitivité de nos entreprises et l’attractivité des territoires. Ils rappellent également dans leur lettre « le soutien fort de l’État » pour préserver les emplois. Jean Philippe PAILLON et Claude VINCENT s’inquiètent donc et interrogent les élus sur la capacité des entreprises à supporter cette hausse, dans une des métropoles qui taxe le plus dans l’hexagone.

CPME et MEDEF réclament ainsi 2 années sans hausse d’impôts. Cela permettrait aux entreprises de retrouver un équilibre financier. En espérant que la crise sanitaire ne soit qu’un mauvais souvenir d’ici là.

Trop de signaux négatifs envoyés par les élus clermontois

La CPME et le MEDEF du Puy-de-Dôme regrettent également que de nombreux élus de la ville de Clermont-Ferrand s’opposent à la reprise de la liaison aérienne Clermont – Paris. Ils rejoignent donc l’appel du Président de la CCI, Claude Barbin, qui invitait les entreprises à emprunter cette ligne. Dans leur lettre, les Présidents PAILLON et VINCENT dénoncent aussi la zone piétonne qui impacterait l’activité des commerçants, artisans et résidents.

Soutenez Incandescence

Un média associatif local en accès gratuit, animé par une équipe de bénévoles a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Un don ponctuel ou mensuel nous permet de faire vivre Incandescence.

Hausse de la taxe foncière et de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères

Pour savoir si les organisations patronales sont écoutées et lues par nos élus, il faudra attendre les débats du conseil métropolitain du vendredi 17 décembre. Mais les entreprises ne seront pas les seules à voir leurs impôts augmenter. En effet, la métropole prévoit une « harmonisation fiscale ». Cela sous entend une hausse de 19,4% de la taxe foncière (sur les propriétés bâties comme non bâties) et une hausse de 23,9% pour la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Voilà les étrennes offertes par la majorité métropolitaine pour l’année 2022.

Cet article vous intéresse ?

Recevez les prochains directement dans votre boîte mail en vous inscrivant à notre newsletter.

Partageons l'information !

À découvrir également
Tribune : « Le Projet InspiRe, grande concertation ou grosse supercherie ? »
« Sur les pas de Dubuffet en Auvergne » au MARQ
InspiRe : les habitants ont des idées mais sont-ils écoutés ?
Clermont-Ferrand : le béton étouffe la voix des citoyens

Laisser une réponse