Home > Société > Baromètre des villes cyclables : 7 villes de la métropole qualifiées

Baromètre des villes cyclables : 7 villes de la métropole qualifiées

Partageons l'information !

Clermont-Ferrand, Aubière, Chamalières, Cournon-d’Auvergne, Cébazat, Romagnat et Beaumont ont récolté suffisamment de questionnaires de satisfaction et apparaîtront dans l’édition 2021 du Baromètre des villes cyclables.

La méthode du Baromètre des villes cyclables

Sous forme de questionnaires de satisfaction, le Baromètre des villes cyclables s’inspire de l’enquête Fahrradklima-Test initiée en 1988 par la fédération allemande du vélo. Pour qu’une ville puisse figurer dans le baromètre, elle doit comptabiliser un minimum de 50 réponses. Avec le soutien du Ministère de la Transition Ecologique, la Fédération Française des Usagers de la Bicyclette (FUB) espère bien que cette nouvelle édition 2021 soit un véritable outil pour négocier des améliorations avec les communes. Ce baromètre permet également de mesurer les efforts des municipalités et de juger des actions mises en place sur le terrain.

7 villes de Clermont Auvergne Métropoles qualifiées

Lors de la précédente édition, seulement quatre villes s’étaient qualifiées (Clermont-Ferrand, Aubière, Cébazat et Chamalières) pour un constat sans appel : l’écart entre les attentes et la réalité constatée sur le terrain était immense. Les habitants qui ont participé à l’enquête de satisfaction ont conclu qu’aucune municipalité ne faisait de réels efforts en faveur du vélo en ville.

Cette année, 7 villes de Clermont Auvergne Métropole sont qualifiées grâce à un nombre important de participants :

  • Clermont-Ferrand : 1017 contributions
  • Aubière : 87 contributions
  • Chamalières : 72 contributions
  • Cournon-d’Auvergne: 71 contributions
  • Cébazat : 61 contributions
  • Romagnat : 53 contributions
  • Beaumont : 52 contributions

Soutenez Incandescence

Un média associatif local en accès gratuit, animé par une équipe de bénévoles a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Un don ponctuel ou mensuel nous permet de faire vivre Incandescence.

Clermont-Ferrand, ville cyclable en 2019 ?

Avec une moyenne de 2,72 / 6 avec 1016 contributions, la ville de Clermont-Ferrand avait obtenu en 2019 la meilleure note sur la métropole. En revanche, elle était encore loin de Grenoble (4,12/6) ou de Marseillan (4,19/6).

Le principal point noir reste la sécurité d’après les participants. Ces derniers regrettent surtout de ne pas pouvoir circuler à vélo en toute sécurité sur les grands axes. Les votants sont également sévères sur la dangerosité de circuler à vélo pour les enfants et les personnes âgées.

C’est sur les services de stationnement que la ville de Clermont-Ferrand fait office de bonne élève avec une facilité pour louer un vélo pour quelques heures ou encore pour trouver un magasin / atelier de réparation.

Pour finir, deux tronçons avaient été identifiés comme prioritaires :

  • le Boulevard Côte-Blatin, depuis passé de 3 voies à 2 voies avec une « coronapiste » sur la voie la plus à droite. Cette « coronapiste » aura-t-elle convaincu les usagers ?
  • le Boulevard Lafayette, refait entièrement au mois d’août 2021 sans aucun nouvel aménagement pour les vélos, laissé à 50 km/h…

Aubière, Chamalières et Cébazat, des villes cyclables en 2019 ?

À en croire les résultats de l’étude, la réponse est clairement non. Le premier constat est que les villes de la métropole ne peuvent que s’améliorer. En revanche, les municipalités pourront toujours répondre que le nombre de contributions est trop faible, mais il serait intéressant de suivre ces indicateurs lors de la sortie de l’édition 2021 qui sera publiée le 10 février 2022. Le schéma cyclable, qui fait débat au sein de notre métropole, arrivera-t-il à convaincre les usagers ?

Cet article vous intéresse ?

Recevez les prochains directement dans votre boîte mail en vous inscrivant à notre newsletter.

Partageons l'information !

À découvrir également
Tribune : « Le Projet InspiRe, grande concertation ou grosse supercherie ? »
« Sur les pas de Dubuffet en Auvergne » au MARQ
InspiRe : les habitants ont des idées mais sont-ils écoutés ?
Clermont-Ferrand : le béton étouffe la voix des citoyens

1 Réponse

Laisser une réponse