Home > Culture > Exposition « Réduire sa vitesse de 30% (sur chaussée mouillée) » d’Alain Bublex à la salle Gaillard

Exposition « Réduire sa vitesse de 30% (sur chaussée mouillée) » d’Alain Bublex à la salle Gaillard

Partageons l'information !

Lorsque le visiteur entre dans la salle Gaillard il peut être un peu décontenancé : est-ce une exposition technique expliquant la genèse de voitures mythiques populaires, telles que la Volkswagen coccinelle, la Renault 4L ou encore la Renault 5 ? Est-ce une exposition de design ? Est-ce une exposition d’art ? Ou encore une manifestation de la Sécurité routière (réduire sa vitesse…) ? On ne sait pas très bien, et d’ailleurs, on se demande si l’artiste le sait lui-même. Cela donne une exposition assez plaisante à regarder mais dont la réflexion ne semble pas aboutie.

Panneau consacré aux Renault

Présenter des exemples d’objets créés par l’École de design d’Ulm est à priori une bonne idée, même si cela n’a pas de rapport avec le reste. Mais pourquoi vouloir représenter un objet qui, dans la réalité, a une forme cylindrique (en l’occurrence un moulin à café) sous une forme rectangulaire ? On me dira que les cubistes le font bien. Certes, mais les cubistes n’ont pas la prétention d’exposer une École de design…


Panneau évoquant l’École de design d’Ulm : à droite la photo du moulin à café dessiné dans cette école, à gauche le moulin interprété sous forme de parallélépipède : vous avez compris ?

Soutenez Incandescence

Un média associatif local en accès gratuit, animé par une équipe de bénévoles a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Un don ponctuel ou mensuel nous permet de faire vivre Incandescence.

Deux écrans diffusent des photos de paysages. Je n’ai pas trouvé le lien avec le reste de l’exposition ni le fait de réduire sa vitesse de 30%, aussi je me suis renseigné auprès d’une personne à l’accueil qui m’a dit (sans rire) que l’artiste avait voulu compléter l’exposition avec des photos prises au cours de ses voyages… Néanmoins j’ai trouvé que ces photos sont en général remarquables et paradoxalement c’est la plus grande réussite de cette exposition.

Il y a quelques photos de Micheline, Michelin étant partenaire de l’exposition, on se demande ce qu’ils sont venus faire dans cette affaire.

La Micheline

Au cours du vernissage, nous avons eu droit à nouveau à un chapitre sur Clermont capitale européenne de la culture, cette exposition devant permettre d’appuyer la candidature : je me demande vraiment si nos élus sont bien sérieux.

En conclusion de cette clownerie, il faut réduire sa vitesse de 30% sur chaussée mouillée, mais ça, je le savais déjà…

L’exposition a lieu jusqu’au 18 septembre.

Laurent TEITGEN

Cet article vous intéresse ?

Recevez les prochains directement dans votre boîte mail en vous inscrivant à notre newsletter.

Partageons l'information !

À découvrir également
Tribune : « Le Projet InspiRe, grande concertation ou grosse supercherie ? »
« Sur les pas de Dubuffet en Auvergne » au MARQ
InspiRe : les habitants ont des idées mais sont-ils écoutés ?
Clermont-Ferrand : le béton étouffe la voix des citoyens

Laisser une réponse