Home > Politique > Que proposent les élus clermontois pour accélérer la création de pistes cyclables à Clermont-Ferrand ?

Que proposent les élus clermontois pour accélérer la création de pistes cyclables à Clermont-Ferrand ?

Partageons l'information !

Le schéma cyclable à Clermont-Ferrand accuse un retard qui s’est creusé ces dernières années. Lors des dernières élections municipales en 2020 à Clermont-Ferrand, ce diagnostic était partagé par la plupart des listes présentes, la majorité sortante assurant faire son maximum et les oppositions proposaient une accélération. La plupart des métropoles encouragent depuis 10 ans les mobilités douces, quand Clermont ne semble pas changer de braquet.

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Où en sommes-nous aujourd’hui ? D’abord de récents événements dramatiques ayant conduit au décès de trois personnes ce dernier mois et à une quinzaine de blessés depuis le début de l’année relancent le sujet. Les associations cyclistes ont organisé le 30 octobre une nouvelle « Vélorution » en hommage aux récentes victimes.

Les fameuses « Corona pistes » réalisées à la va-vite en février 2020 pendant la campagne électorale, sorte de déclaration d’amour subite et tardive d’Olivier Bianchi au vélo, ont pour certaines été supprimées, d’autres semblent en voie de pérennisation. De nouvelles pistes ont vu le jour cet été : autour du siège de la société Michelin Place des Carmesavec des pistes bien intégrées dans l’espace urbain, mais aussi rue des Jacobins également où l’on a vu surgir des bornes de chantier blanches ou jaunes pour matérialiser les pistes cyclables.

Des prises de position générales

Le groupe de droite Les Républicains de Jean-Pierre Brenas vient de publier une lettre ouverte à Olivier Bianchi. Quelles propositions font-ils ? « Vous devez rapidement créer un véritable réseau de pistes cyclables sécurisées, continues, protégées, prioritaires et apaisées ». Une prise de position très générale qui ne devrait pas trouver beaucoup d’adversaires.

La France Insoumise de son côté n’apporte pas non plus beaucoup d’idées au débat. Marianne Maximi se contentait de tweeter récemment : « Les associations demandent un plan 0 mort en 2025. Il y a urgence à se donner les moyens pour que ça change ». Là aussi tout le monde est d’accord.

Soutenez Incandescence

Un média associatif local en accès gratuit, animé par une équipe de bénévoles a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Un don ponctuel ou mensuel nous permet de faire vivre Incandescence.

Eric FAIDY propose d’emprunter 30 millions d’euros tout de suite

À l’occasion d’une vidéo postée sur sa page Facebook à la suite du dernier conseil municipal, Eric Faidy qui préside le groupe « Majorité présidentielle », fait une proposition très concrète pour réaliser le chantier en deux ans (et non pas en huit ou dix années comme prévu) : emprunter tout de suite 30 millions d’euros aux taux actuels proches de zéro, et faire appel à un bureau d’études externe pour pallier la charge actuelle des équipes techniques de la métropole. 

Objectif 2028

Pour ce qui est de la Métropole présidée par Olivier Bianchi, le site internet indique qu’« à l’horizon 2028, le schéma cyclable permettra d’atteindre 365 kilomètres de réseau cyclable structuré ». Presque mot pour mot, la proposition qui figurait dans le programme municipal d’Olivier Bianchi en 2020.

Il faudra encore de nombreuses Vélorutions avant que Clermont-Ferrand ait rattrapé son retard !

Cet article vous intéresse ?

Recevez les prochains directement dans votre boîte mail en vous inscrivant à notre newsletter.

Partageons l'information !

À découvrir également
Tribune : « Le Projet InspiRe, grande concertation ou grosse supercherie ? »
« Sur les pas de Dubuffet en Auvergne » au MARQ
InspiRe : les habitants ont des idées mais sont-ils écoutés ?
Clermont-Ferrand : le béton étouffe la voix des citoyens

Laisser une réponse