Home > Politique > Bastien Gounon croit au discours pro-européen d’Emmanuel Macron

Bastien Gounon croit au discours pro-européen d’Emmanuel Macron

Partageons l'information !

Étudiant en Master Tourisme et Patrimoine à Clermont-Ferrand, Bastien Gounon est engagé auprès d’Emmanuel Macron depuis 2018. Il est devenu le référent des Jeunes avec Macron dans le Puy-de-Dôme.

Attaché aux valeurs européennes, il est également président de Renaissance 63, une association qui a pour objectifs de promouvoir l’Europe dans les territoires et de préparer la présidence française de l’UE.

Comment l’élection présidentielle de 2022 s’est imposée à vous ?

Je suis adhérent des Jeunes avec Macron depuis la fin de l’année 2018. Avec ferveur, j’ai défendu la liste Renaissance aux élections européennes. Puis, j’ai eu la chance d’avoir été nommé référent des JAM dans le Puy-de-Dôme et, plus récemment, élu Président de l’Association Pour une Renaissance européenne Puy-de-Dôme. C’est tout naturellement qu’en 2022, mon soutien se porte vers Emmanuel Macron. Le slogan des Jeunes avec Macron c’est « la jeunesse qui s’engage et qui s’émancipe » et je me reconnais pleinement dedans. Le rôle de référent est de pouvoir accompagner les jeunes qui veulent faire plus pour leur pays, pour les Françaises et les Français mais aussi pour l’Europe (en s’engageant) et que cette volonté d’agir puisse aussi les aider dans leur quotidien.

Pourquoi votre confiance se porte sur Emmanuel Macron ?

Les raisons qui me portent à soutenir Emmanuel Macron sont multiples. Tout d’abord par sa carrure de leader européen et de rempart face au conflit en Ukraine, nous avons un Président qui a su se montrer ferme et réunir les leaders européens sur des sanctions communes. Je crois dans son discours pro-européen mais aussi, sur sa vision de la France. Une France « qui est un bloc » dans laquelle « on ne trie pas. On ne choisit pas » mais surtout notre France « on l’aime toute entière. On la prend comme elle est ». Je crois aussi dans sa politique du « en même temps », ni droite, ni gauche mais des mesures qui sont pour tous les Françaises et les Français. Je suis particulièrement motivé par son dynamisme mais aussi par sa vision pragmatique et progressiste de notre pays. Je ne conçois pas notre avenir à travers le repli sur soi ; je préfère avoir une vision d’ouverture vers les autres, vers l’innovation, vers une écologie réaliste, vers une Europe au cœur des projets. En bref, une vision de la politique avec les Françaises et les Français pour notre futur, tous ensemble et avec vous.

Quelle est la place des jeunes dans le projet défendu par Emmanuel Macron ?

Le volet jeunesse est au cœur du dispositif souhaité par le candidat. Il porte une vision d’avenir sur plusieurs plans. Dès la petite enfance avec l’accompagnement des 1000 premiers jours (déjà en place) mais aussi pour une meilleure orientation à l’école dès la 5e et renouvelé en 3e (proposition). Lors de la crise de la Covid-19, Emmanuel Macron a su être à l’écoute de la jeunesse avec la mise en place des repas au CROUS à 1€ et pour tous les étudiants. Pour les jeunes qui souhaitent se lancer dans la vie active et qui ne savent pas où se tourner, la plateforme « 1 jeune, 1 solution » a aidé plus de 2 millions de jeunes. Je crois que le bilan du candidat est celui de la jeunesse. Ses propositions s’inscrivent dans cette continuité.

Quelles sont les principales difficultés évoquées par les jeunes que vous rencontrez ? Et, comment Emmanuel Macron compte-t-il répondre à ces difficultés ?

Étant étudiant, je rencontre de nombreux jeunes qui se disent insatisfaits du système actuel des bourses dans l’enseignement supérieur. Certains se sentent lésés dans les échelons qui, parfois, ne correspondent pas aux réalités. Le Président a répondu à cette difficulté, pendant son mandat, en définissant les critères d’obtention des bourses calculées en fonction des 3 derniers mois de revenus des parents. Le candidat s’engage à aller plus loin, pour en finir avec la précarité étudiante, en réformant le système des bourses. Mais Emmanuel Macron prend aussi la situation des jeunes actifs à cœur. Il a annoncé en finir avec les inégalités en finançant le permis de conduire pour les jeunes qui s’engagent dans le Service National Universel.

Soutenez Incandescence

Un média associatif local en accès gratuit, animé par une équipe de bénévoles a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Un don ponctuel ou mensuel nous permet de faire vivre Incandescence.

Lors des élections régionales, 82% des 18-35 ans se sont abstenus. La défiance entre les citoyens et la classe politique s’accroît. Que propose Emmanuel Macron pour réconcilier les Françaises et les Français avec les urnes ?

Je crois que le Président a été celui qui a donné le plus la parole aux Françaises et aux Français. Cela a débuté par la mise en place du Grand Débat National et qui s’est poursuivi, à sa demande, à l’échelle européenne avec la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Des grands exercices démocratiques qui ont permis aux citoyennes et aux citoyens de s’exprimer librement, sur tous les sujets et partout sur le territoire. Il a su donner la parole à tout le monde mais il a aussi mis en place des dispositifs pour inciter les Françaises et les Français à s’engager en politique. Aujourd’hui, n’importe qui peut, s’il souhaite s’engager dans des élections municipales, bénéficier de 10 jours de congés et d’une formation pour tous les élus. Et puis, il faut aussi dire que la citoyenneté peu se créer dès le plus jeune âge. Avec la mise en place du Service National Universel, se sont 50 000 jeunes qui, lors des sessions 2022, ont ou vont apprendre à devenir des acteurs de leur société. Lors de ses différentes phases, les jeunes engagés dans le SNU font vivre les valeurs de la République en développant une réelle culture de l’engagement. D’autres sont prévues par le candidat comme la mise en place une commission transpartisane afin de réformer les institutions ou encore la mise en place d’une dose (voire intégrale) de proportionnelle lors des élections législatives.

Seriez-vous partisan de rendre le droit de vote obligatoire ?

À titre personnel, je ne peux m’engager sur cette question. Je ne sais pas s’il est une bonne chose d’obliger le vote car justement, il s’agit d’un droit et ne pas vouloir voter en est un également. Néanmoins, l’abstention est un fléau dans notre société et elle doit être l’une des principales ennemis lors des élections. C’est pourquoi, il est nécessaire de bien vérifier son inscription sur les listes électorales et de faire procuration lorsque c’est nécessaire. D’ailleurs, le dispositif s’est allégé car il est possible de faire sa procuration en ligne et de se rendre en gendarmerie ou commissariat pour simplement valider la procédure.

L’ONU annonce que 500 000 refugiés ukrainiens ont fui le conflit avec la Russie*, le commissaire européen en charge de la gestion des crises, Janez Lenarcic, a estimé que « plus de 7 millions » de personnes pourraient être déplacées en raison du conflit. La France dit-elle accueillir des réfugiés ?

Alors que la guerre est aux portes de l’Europe et que la Russie attaque un pays allié de la France, il est absolument nécessaire et impérieux d’aider les Ukrainiennes et les Ukrainiens. Je précise seulement qu’il est nécessaire de les aider en Européen et que ces déplacements de population ne peuvent être résolus uniquement à l’échelle de la France. La France, par l’intermédiaire de ses maires, et je tiens à saluer républicainement la décision de M. Bianchi, doit accueillir ces réfugiés. Il est absolument intolérable de laisser des vies innocentes dans la misère et la peur. Nous nous devons de faire preuve de fermeté à l’égard des leaders russes et de montrer toute la force et la solidarité du peuple européen à l’égard de l’Ukraine.

Pour vous, quelle demande prioritaire concernant la jeunesse n’est pas encore prise en compte par la classe politique dans son ensemble ?

Je crois que la question de l’écologie est, aujourd’hui, au cœur de l’engagement de la jeunesse. Nous pouvons le voir au travers des marches pour le climat qui sont de vrais évènements qui rassemblent les jeunes de tout horizon pour leur avenir et celui de notre planète. Je pense que le Président de la République a pris la question écologique au cœur et s’est engagé en ce sens. Le candidat prévoit de respecter l’objectif de neutralité carbone en 2050 ou encore, en proposant la taxation carbone aux frontières de l’Europe. Emmanuel Macron est celui qui porte un programme ambitieux et tangible dans la crise écologique actuelle. Je ne crois pas à l’écologie régressive portée par d’autres mais je crois à l’écologie de l’innovation et du pragmatisme. La confiance qui est faite dans le nucléaire est la bonne, et l’idée de poursuivre la construction de 6 nouveaux EPR en France est dans cette continuité.

* Annonce du 28 février 2022 par le Haut-Commissaire de l’ONU.

Cet article vous intéresse ?

Recevez les prochains directement dans votre boîte mail en vous inscrivant à notre newsletter.

Partageons l'information !

À découvrir également
Cyrian Chadefaux soutient Valérie Pécresse : « une Femme d’État qui a des convictions, de l’expérience et des résultats »
Lucas Peyre fait la campagne d’Anne Hidalgo pour « des idées sociales, européennes, humanistes, écologistes, républicaines »

Laisser une réponse